Étiez-vous victime de cambriolage ? Souhaitez-vous entrer en possession de votre voiture ou préférez-vous bénéficier des dommages et intérêts pour un tel délit ? Venez découvrir les démarches administratives à enclencher pour avoir satisfaction. Découvrons alors à travers cet article ce qu’il vous faut faire dès que votre véhicule vous est dérobé.

Les premières démarches importantes à enclencher

Dès que vous êtes victime du cambriolage de votre véhicule ou autres délits, hâtez-vous de vous plaindre le plus tôt possible dans un poste de gendarmerie ou de commissariat de police. Il est également possible de remplir en avançant de vraies informations sur le formulaire du site pré-plainte-en-ligne.gouv.fr. Tâchez quand même en parler aux agents de sécurité (police ou gendarme) afin que votre requête via ce site soit considérée. Sachez de ce fait que vous disposez d’un délai d’un an en cas de contravention, d’un délai de trois ans pour le vol comme tout autre délit puis dix ans pour un crime. Vos plaintes pourront de plus être envoyées via un courrier au Procureur de la République. Tout ceci pour tenir informer les différentes autorités ayant compétence en la matière, mentionnées un peu plus haut. Qu’adviendra donc ensuite après que vous aillez porté plainte ?

Une procédure judiciaire sera ensuite enclenchée ?

Vous avez ensuite le droit d’entrer en possession d’une décision de justice. Notez neamaoins que l’affaire pour être classée « sans suite » par le procureur si les auteurs et/ou coauteurs ne sont pas appréhendés. Au cas où le ou les agents de sécurité auront mis la main sur les acteurs, une audience sera selon la loi programmée. Assurez-vous auparavant de ne pas commettre d’excès dans l’énumération des dommages physiques sur votre personne ou votre voiture. Étant partie civile, vous pouvez réclamer des dommages et intérêts au coupable puis enfin être indemnisé.